Resumé

La révolution des exoplanètes entamée depuis deux décennies a bouleversé notre compréhension de la formation des systèmes extra-solaires. Nous faisons face aujourd’hui à une extrême diversité et complexité de ces systèmes qui ne peuvent se comprendre qu’à travers le lien intime qui existe entre les planètes et leur étoile hôte. La connaissance et la détection des exoplanètes doivent se faire de plus en plus en étroite collaboration entre physiciens stellaires et planétaires. L’école a pour but  d’apporter aux participants désireux d’aborder le domaine de l’exoplanétologie, un tour d’horizon des dernières connaissances en physique stellaire et offrira aux physiciens stellaires une perspective pour appliquer leurs travaux à un domaine en plein essor. Une place importance sera réservée pour favoriser les échanges avec les intervenants. Le PNP est associé à l’Ecole par ses intervenants et son soutien financier. 

Le SOC est composé de : L. Bigot (chair, OCA), J. Bouvier (co-chair, IPAG),  A. Chiavassa (OCA), Y. Lebreton (LESIA), A. Lèbre (LUPM). 

L'école est limitée à 45 participants. 

 

Le poster de l'école est disponible ici : ees2019_poster.pdf

 

Programme (cours et TP sont donnés en anglais)

Cours. Star-planets Interactions 

  • Magnetic games in star-planet systems  (A. Strugarek, CEA)
  • Stellar and planetary tides   (S. Mathis, CEA)
  • Stellar winds and planetary atmospheres  (C. Johnstone, Univ. of Vienna)
  • Impact of stellar activity on the detectability and characterization of exoplanets (M. Deleuil, LAM & N. Meunier, IPAG)
  • High resolution spectroscopy for planetary atmosphere characterization (M. Brogi, Univ. Warwick)

Travaux pratiques 

TP1. SOAP : A tool to estimate the photometric and radial velocity variations induced by stellar spots and plages.   (I. Boisse , LAM)

TP2. Gaussian Process regression for astronomical data  (S. Aigrain, Oxford, UK)

Séminars

  •  How to define exoplanet habitability? (F. Selsis, Obs Bordeaux)

Personnes connectées : 1